article info
Published
May 7, 2011
Category
home > javascript > JavaScript, ce mal aimé

JavaScript, ce mal aimé

Javascript Vs Javascript the good part

Purée, mais JavaScript c'est de la merde !

J'avoue que de telles pensées de haine pure m'ont déjà envahit, dans d'intenses phases d'incompréhension devant mes scripts JS. Et je suis sûr que je ne suis pas le seul.

Et bien, vous savez quoi...Cela ne m'arrive presque plus. Et mes explications sur comment j'y suis parvenu, pourront peut-être vous épargner quelques cheveux blancs.

Si je voulais faire court, il suffit d'une chose pour arrêter de se prendre la tête avec JavaScript: apprendre le langage JavaScript. Dixit Douglas Crockford, JavaScript est le langage le moins compris au monde. Cela date de 2001, mais les choses n'ont pas tellement évoluées.

Et pourquoi est-il mal compris ?

Principalement à cause de l'utilisation quasi-exclusive qu'on en fait: pour manipuler le DOM. Et ce, le plus souvent avec un framework tel que jQuery. On se dit alors que l'on a pas vraiment besoin de connaitre le langage, que des copier-coller suffiront sans plus chercher à comprendre. Et c'est là que les problèmes commencent.

En effet, faute de connaitre le langage, on essaye de reproduire des principes que l'on connait bien en Java/Php/..., mais la plupart du temps cela ne fonctionne pas (Ou en tout cas, pas comme attendu). Sans compter sur la documentation des premiers résultats de google, qui restent d'une grande médiocrité, malgré l'effort fournit par Mozilla.

JavaScript Array .pop

Ces confusions entrainent souvent une utilisation de JavaScript qui donne des résultats, mais avec un code de mauvaise qualité. Et cela s'aggrave quand la quantité de code devient importante: le fameux code spaghetti.

Mais tout n'est pas perdu. Je vais tenter dans de prochains articles de traiter des sujets qui me paraissent importants à bien connaitre pour utiliser JavaScript correctement. Ces spécificités du langage qui sont la plupart du temps méconnues. Vous allez sûrement en apprendre plus que ce que vous croyez, et je vous jure que ça vaut le coup d'oeil.